plus vieille pharmacie de paris

La plus vieille pharmacie de Paris

La rue Saint-Honoré, bâtie à partir du 12e siècle lors de la construction des Halles, est devenue l’une des plus importantes artères de Paris pendant la révolution Française. Proche du jardin des Tuileries où siégea l’Assemblée Nationale à partir de 1789, elle fut choisie comme lieu de résidence par de nombreux députés et hommes politiques. Elle fut également l’itinéraire suivi par les charrettes révolutionnaires qui transportaient les condamnés à la guillotine depuis la Conciergerie jusqu’à la place de la Concorde…

Une rue remplie d’histoire donc, où vous pouvez également voir, au numéro 115, la plus vieille pharmacie de Paris, inscrite aux monuments historiques depuis 1962. 

Une lignée de prestigieux pharmaciens

Si quelques doutes subsistent sur l’origine de cette pharmacie, on sait qu’elle existait déjà en 1715. Elle va connaitre une grande renommée lorsque Louis Claude Cadet de Gassicourt, chimiste réputé et membre de l’Académie des Sciences, s’y installe en 1762. Il s’associe quelques années plus tard avec son cousin François Derosne, qui deviendra propriétaire de la pharmacie en 1786. Il continuera à l’exploiter sous le nom de « Cadet-Derosne », en raison de la haute réputation de Cadet. 

C’est à cette époque que le comte Fersen vient acheter dans cette pharmacie de l’encre sympathique (ou encre invisible) pour ses correspondances secrètes avec la reine Marie-Antoinette… On y vendait également de l’eau minérale de Passy, l’une des plus réputées de France, jugée à l’époque ferrugineuse et laxative. 

En 1803, Jean-François Derosne, qui a succédé à son père, isole de l’extrait d’opium un nouveau sel cristallisé qu’il appela « sel essentiel d’opium », découverte qui permettra de grandes avancées sur l’action thérapeutique des plantes. Enfin, son neveu par alliance Bernard Derosne mettra sur le marché une spécialité pharmaceutique à base d’extraits végétaux, ce que nous rappelle l’inscription que vous pouvez encore voir sur la façade. 

pharmacie 115 rue saint honore

La famille Derosne, pharmaciens parisiens de 1779 à 1855, donna à cette pharmacie ses lettres de noblesse. Une tradition qu’essaye de perpétuer la propriétaire actuelle de cette officine, Déborah Marciano.

visites des quartiers de paris

Nos Visites Guidées

Découvrez Paris autrement avec nos visites guidées – privées ou en groupe – des quartiers de Paris.