L’origine des noms des plus célèbres monuments de Paris

La Conciergerie, le Jardin des Tuileries ou encore la Sorbonne, autant de noms qui résonnent comme des monuments mythiques de Paris. Mais vous êtes-vous déjà demandé quel concierge se cachait derrière la conciergerie, et pourquoi des tuiles avaient l’honneur de porter le nom de l’un des plus beaux jardins de la capitale ? Retour sur l’origine, parfois méconnue, de certains des plus célèbres monuments parisiens. 

La Conciergerie

conciergerie monument paris

Ce vestige du Palais de la Cité, ancienne résidence des Rois de France entre le 10e et le 14e siècle, fut à partir de la fin du 13e siècle le logement du Concierge du Palais. Un personnage important de l’Ancien Régime qui représentait l’autorité royale, et avait la charge de ce domaine royal (justice, perception des loyers des boutiques…)

En 1370, lorsque le bâtiment deviendra une prison, le terme de “Concierge” subsista pour désigner le gardien de la prison, synonyme de “Geôlier”. Une appellation qui n’a pas bougé depuis cette époque !

Le Jardin des Tuileries

Le jardin actuel est en fait situé à l’emplacement exact d’anciennes fabriques de tuiles, transférées hors de Paris par Catherine de Médicis pour y ériger à la place un luxueux Palais à côté du Louvre. Il prendra le nom de Palais des Tuileries.

le louvre et le palais des tuileries
Le Palais des Tuileries au Second Empire

Une résidence royale qui est partie en fumée lors de la Commune de Paris, définitivement détruire en 1883. De cette ancienne activité industrielle ne reste aujourd’hui que le nom. 

La Sorbonne

sorbonne paris

Le nom de Sorbonne provient du fondateur du collège de Sorbonne Robert de Sorbon, chapelain du roi Louis IX (Saint Louis).

En 1257, il décide de créer un collège destiné à de jeunes élèves sans fortune, et obtient pour cela plusieurs maisons du roi situées sur l’actuelle rue de la Sorbonne. Très vite, le collège deviendra une référence dans les débats philosophiques et politiques de l’époque. Dans le langage courant, « Sorbonne » fut longtemps synonyme d’université de Paris.

Après la Révolution, les facultés des lettres et des sciences de Paris s’installèrent dans les bâtiments de l’ancien collège, reconstruit une première fois en 1627, puis une seconde entre 1883 et 1901. Toujours à l’emplacement où, en 1257, Robert de Sorbon avait installé ses premiers étudiants. 

La Place des Vosges 

Pourquoi le première des places royales parisiennes s’appelle donc Place des Vosges ?

place des vosges jardin paris

Construite à la demande d’Henri IV, cette place s’appela d’abord, et plus simplement, Place Royale. Après la Révolution française, elle fut nommée place des Fédérés en 1792, puis place de l’Indivisibilité en 1793.

En 1800, Napoléon souhaite que les départements s’acquittent rapidement de leurs impôts, et prévoit de donner le nom d’une place de Paris à celui qui sera le plus prompt. Le département des Vosges sera le premier à payer. La place Royale devient place des Vosges !

La Samaritaine

La Samaritaine était à l’origine une pompe installée au niveau du Pont Neuf qui alimentait en eau le Louvre. Un nom donné d’après l’épisode Biblique du dialogue autour du puits de Jacob entre Jésus et la Samaritaine. La pompe était d’ailleurs décorée d’une sculpture qui représentait cet épisode. 

la samritaine pompe seine

À l’époque où le Pont Neuf abritait des petites boutiques, l’un de ses vendeurs, Ernest Cognacq, fit fortune, puis racheta les bâtiments situés à proximité de la pompe pour y fonder les Magasins de la Samaritaine.  Un grand magasin qui a récolté dans son puits plus de pièces de monnaies que d’eau purifiée…

Voir aussi : la Révolution française et la Révolution métrique

visites des quartiers de paris

Nos Visites Guidées

Découvrez Paris autrement avec nos visites guidées – privées ou en groupe – des quartiers de Paris.