Samedi, jour de marché

Découvrez l’ambiance de différents marchés de Paris visités au cours d’une même journée et choisis pour leurs caractères particuliers. Car n’oubliez pas que les marchés sont le meilleur moyen de découvrir un quartier de Paris et ses habitants !

8h – Marché aux puces de la Porte de Vanves

(avenue Marc Sangnier et avenue Georges Lafenestre, 14ème)

  marché de parisA cette heure matinale, le soleil se lève doucement tandis que les exposants continuent de s’installer. On sent qu’ici tous se connaissent, ce qui crée une ambiance générale sympathique et familiale. On commence à déambuler dans les allées, à l’affût de l’achat coup-de-cœur.

Le concept d’un marché aux puces est que l’on s’y rend sans rien chercher de particulier, et si l’objectif est de trouver une pièce spéciale, on n’est jamais sûr de la trouver. On peut donc en sortir, à son insu, les bras pleins et le compte en banque vide, ou le portefeuille rempli, déçu de ne pas avoir trouvé la perle rare.

Moins connu et bien plus petit que le marché aux puces de la Porte de Clignancourt, on y trouve cependant de tout, et parfois aussi n’importe quoi. Pour de tout petits prix (1/5€), on peut donc y dénicher toutes sortes d’articles. De l’autre côté sont exposés également de superbes meubles, de la vaisselle ancienne, des pièces de collectionneurs… pour des prix bien plus importants (jusqu’à 300/400€) qui restent néanmoins des tarifs extrêmement intéressants étant donné l’originalité des articles.

Accès : Porte de Vanves – Ligne 13 /  Tramway T3    

Vidéo : le Marché aux puces de Saint-Ouen

9h30 – Marché du livre ancien et d’occasion

(104, rue Brancion, Parc Georges Brassens, 15ème)

  marché de livres d'occasions Paris 15À quelques minutes à pieds du marché aux puces de la Porte de Vanves, un univers très différent : Le marché du livre ancien et d’occasion. 

Sous les halles du parc Georges Brassens, il attire un public d’initié, voire de passionnés. Le cadre est plus intime et permet de fouiller en profondeur les différents stands dans une senteur générale de papier ancien.

On y trouve des livres d’occasion en format poche pour une somme modique, mais aussi des exemplaires de collectionneurs dont les prix sont naturellement plus élevés. A noter que toutes sortes d’ouvrages sont vendus, et que l’on peut y acheter, outre des romans, des manuels de cuisine, des bandes-dessinées, des dictionnaires, ou encore des livres en langues étrangères.

Accès : Porte de Vanves (ligne 13) / Brancion (T3A)    

10h30 – Marché Alésia

(rue de la Glacière, 13ème)

  marché alésiaIci, pas de mobilier ancien ou de livres de collectionneurs, simplement de l’alimentaire. Et même s’il n’est pas encore l’heure de déjeuner, les odeurs des produits étalés ouvrent l’appétit.

Le marché Alésia s’étend sur une simple rue de quelques centaines de mètres, mais représente très bien la richesse gastronomique française et sa diversité. Les légumes côtoient les fromages, lesquels jouxtent les poissonneries et rôtisseries.

Bien qu’il soit tout petit, nous avons choisi ce marché pour son atmosphère, avant tout représentative de l’importance des marchés dans la vie de quartier à Paris.

Accès :  Glacière (Ligne 6)

11h30 – Marché Charonne

(Boulevard de Charonne, croisement rue Alexandre Dumas, 11e)

  Finie l’ambiance calme d’Alésia. Dès que l’on rentre dans l’unique allée qui s’étend le long du boulevard de Charonne, on entend plus que les cris des vendeurs de légumes qui interpellent les passants.

Dans ce marché, il n’y a pas que de l’alimentaire. Vous pouvez y trouver aussi des vêtements, des articles de cuisine et même des produits de beauté (shampoing, savons, etc). La population est aussi plus à l’image de la mixité parisienne, où toutes les origines se rencontrent dans ce rendez-vous hebdomadaire.

Passé le caractère folklorique, on s’aperçoit que les prix affichés sont bon-marché, moins cher que sur d’autres marchés de la ville et plus attractifs que les magasins traditionnels.

Évidemment, si certaines plaques attirent l’œil (tout à 1€) la qualité des produits peut ne pas suivre. L’avantage sur un marché est que l’on peut questionner le vendeur sur la provenance de sa marchandise, la goûter, et la relation, plus personnalisée, est plus agréable que le cadre austère d’un supermarché.

Accès : Alexandre Dumas (Ligne 2)    

Voir aussi : Où faire du Shopping à Paris

12h30 – Marché des enfants rouges

(39, rue de Bretagne, 3e)

  marché des enfants rouges, Paris 3emeCe marché est le plus vieux de Paris. Il a été réhabilité dans le début des années 2000 pour devenir l’espace de convivialité qu’il est aujourd’hui. Encore une fois, nous changeons d’ambiance. La mixité parisienne laisse place au style “décontracté chic” typique du quartier.

Le 3e arrondissement de Paris est bourgeois, tout le monde le sait, mais il ne faut pas le dire trop fort…

Le marché des enfants rouges est idéal pour déjeuner dans une atmosphère de convivialité. Situé principalement sous un hangar, il n’est pas bien grand (2000 m² environ) et présente naturellement des vendeurs de fruits et légumes, poissonniers, etc…

Mais son intérêt réside avant tout dans les petits restaurants qui permettent de manger à l’intérieur même du marché pour des tarifs intéressants. On choisit celui qui nous plait (japonais, libanais, italien, créole…), on regarde celui où il y a le moins de queue puis  on commande son repas. Une fois servi, on le déguste sur de grandes tablées.

Accés : Fille du Calvaire (ligne 8 )    

14h – Marché Barbès

(Boulevard de la Chapelle, au niveau de l’Hôpital Lariboisière, 18e)

  marché alimentaire sous la ligne 2 du métroBarbès, c’est l’exubérance de Paris, le croisement de toutes les populations, de toutes les origines. C’est le poumon encrassé, mais pas encore malade, du Paris fumeur, fêtard et populaire.

Sous les rames du métro aérien de la ligne 2, nous entrons dans le marché qui est à l’image du quartier. Ça crie, ça pousse, dans une allée unique qui parait être exprès minuscule pour que les riverains se réchauffent mutuellement. Une idée peut-être bonne en plein hiver, mais pas en été…

Pour quelle qualité ? On négocie avec les vendeurs. La pression se fait de plus en plus forte. Chacun pioche, joue des coudes. La file d’attente est ici un vaste concept à revisiter. .. La fin du marché (aux alentours de 13h) est une heure propice aux bonnes affaires (comme d’ailleurs dans tous les marchés alimentaires de Paris). On aperçoit d’ailleurs des deux côtés du boulevard les « chineurs » qui se préparent à récupérer les aliments laissés sur place à la fin du marché.

Accès : Barbés – Rochechouart (ligne 2 & 4)     

 

5 réflexions sur « Samedi, jour de marché »

  1. J’aime bien. Je connais certains Barbès, celui du 3eme. Je me demande si a barbès on arrive tôt on peut trouver des fruit excepcionelle. La dernière fois cap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

visites des quartiers de paris

Nos Visites Guidées

Découvrez Paris autrement avec nos visites guidées – privées ou en groupe – des quartiers de Paris.