bistro les deux magots

Histoire du « Bistro » parisien

Lorsque la langue Française et les légendes s’entrechoquent, le résultat peut être étonnant. À l’image de l’histoire d’un mot typiquement parisien : le Bistro (ou Bistrot).

Dès les premières recherches sur ce mot, il apparait bizarrement comme un orphelin parisien, un vieil habitant que tout le monde connait, mais dont l’origine est ignorée. Ouvrez un dictionnaire, les premières contradictions apparaissent déjà, et même l’orthographe est confuse : « Bistro, ou Bistrot : origine incertaine» (on trouve même « origine obscure »). 

L’une d’entre elles, qui est pourtant remise en cause car pas assez « fondée », attire toute notre attention. Mythe ou vérité, finalement personne ne le sait vraiment. Une chose est sure : c’est une très jolie histoire. 



litographie

André Renoux -Litographie

1814. Le grand Empire de Napoléon vit ses dernières heures. Prussiens, Autrichiens, Bavarois et Russes sont aux portes de Paris. S’en suit la capitulation Française, puis l’entrée en grande pompe dans la capitale du Tsar de Russie et de ses troupes. Les cosaques (Soldats de la cavalerie de l’armée russe) sont alors très nombreux à Paris.

Fidèles à leur image de « bon vivant », les soldats ne manquent pas une occasion de se rendre dans les bars parisiens pour – restons dans les clichés – y boire une petite vodka. Cela leur est pourtant interdit.

C’est pourquoi, après chaque commande, le patron est immanquablement sommé d’un « быстро, быстро » signifiant « vite !, vite ! ». En Français, быстро se dit… bistro ! 



Pas rancunier, il ne nous reste plus qu’à trinquer, 2 siècles plus tard, à la gloire des Russes.

visites des quartiers de paris

Nos Visites Guidées

Découvrez Paris autrement avec nos visites guidées – privées ou en groupe – des quartiers de Paris.