Les vestiges du premier aqueduc du Paris médiéval

Au Moyen-Âge, la Seine constituait la principale source d’eau potable pour les parisiens. Mais, à partir du 14e siècle, le développement de plus en plus important de la capitale obligea certaines Abbayes situées au nord de la ville à créer des systèmes d’adduction d’eau pour leurs ravitaillements. C’est ainsi que fut progressivement aménagé depuis les quartiers actuels de Belleville et Ménilmontant un vaste réseau souterrain permettant de conduire les eaux de source vers Paris. 

Profitant des hauteurs naturelles de la butte, ce système captait les eaux de pluie, lesquelles descendaient jusqu’à la ville et alimentaient différentes fontaines. Sur le trajet, de nombreux regards permettaient de vérifier le bon fonctionnement du système ainsi que la propreté de l’eau. Ce sont ces regards que vous pouvez encore découvrir à Belleville et dans le 19e arrondissement.

Des regards qui n’ont plus réellement d’utilité, mais qui continuent tout de même à collecter naturellement l’eau des pluies. À la seule différence qu’aujourd’hui, cette eau est acheminée vers les égouts !

Regard de la Lanterne

Caché au milieu d’un square, lui même caché derrière des tours de la Place des Fêtes, le regard de la Lanterne, construit entre 1583 et 1613, est la “tête” de l’ancien aqueduc de Belleville. Il alimentait principalement des fontaines publiques situées sur la rive droite. 

regard de la lanterne

Ce regard est nommé “de la Lanterne”, car il est surmonté… d’une lanterne !

regard de la lanterne paris

Le fonctionnement des Regards : comment ça marche ?

Le principe est assez simple. L’eau de pluie s’écoule naturellement à travers les sols jusqu’à atteindre une couche d’argile, imperméable. Elle est alors dirigée grâce à des rigoles jusqu’à la citerne d’un Regard, qui à son tour oriente l’eau via un aqueduc vers un nouveau regard, et ce jusqu’à une fontaine, sa destination finale. À noter qu’en plus d’être un système ingénieux, il était aussi purificateur. L’eau était en effet nettoyée des impuretés au passage des différentes couches terrestres. Malgré ce procédé, la qualité de l’eau de Belleville resta tout de même de qualité assez médiocre. Mais toujours meilleure que la Seine !

Regard Saint-Martin

Rue des Cascades (nom qui évoque aussi le passé en eau de Belleville), vous pouvez voir le regard Saint-Martin, qui alimentait à l’origine l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs (située à l’endroit de l’actuel musée des Arts et Métiers) ainsi que l’enclos du Temple (quartier du Temple actuel, 3e arrondissement).

regard saint martin paris

Rénové au 17e siècle, il remplaça un édifice du 12e siècle mis en place par les religieux de l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs. L’inscription en latin au-dessus de la porte indique (entre autres) que l’Abbaye et les Templiers entretenaient à frais communs cet aqueduc jusqu’en 1722. 

Non ouverts au public, ces regards peuvent se visiter lors des Journées du Patrimoine. 

visites des quartiers de paris

Nos Visites Guidées

Découvrez Paris autrement avec nos visites guidées – privées ou en groupe – des quartiers de Paris.