Histoire

Paris, ancienne capitale française du vin

En partie oubliée, l’histoire de Paris est étroitement liée à celle du vin. Débutée au 3e siècle, la culture de la vigne en Île-de-France connaitra son apogée au 18e, faisant du vin parisien le plus important du pays (42 000 hectares), devant le Bordelais et le Bourgogne. En souvenir de ce temps où Paris était la capitale française du vin, quelques vignes existent encore dans d’anciens lieux viticoles emblématiques.

Retour sur une très vieille histoire dont il nous reste, heureusement, encore quelques traces.

La vigne de Montmartre

vigne rue des saules

Un vignoble rappelant le passé viticole de Montmartre a été planté rue des Saules en 1933. Plus vieilles vignes de la capitale, ces vins furent dégustés par l’Empereur Julien vers 360, premier empereur Romain à avoir séjourné dans le Palais de la Cité, et sa culture connut son âge d’or au Moyen Âge.

Sur le flanc Est de la Butte, le quartier de la Goutte d’Or rappelle les grandes heures du vin Montmartrois. Le vin “Goutte d’Or” était un vin blanc de grande qualité, consommé par la cour, contrairement à celui du haut de la butte, dont le sol gypseux produisait un vin médiocre, plutôt destiné aux classes populaires.

La vigne à Montmartre disparut aux alentours du 18e siècle.

La vigne de Belleville

L’histoire du vin à Paris est aussi celle de Belleville, qui nous est rappelée par une parcelle plantée en 1992 et visible dans le Parc de Belleville (pinot meunier et chardonnay).

plan vignes
Les vignes à Belleville en 1790 (représentées par des petits points)

La culture du vin est attestée à Belleville depuis le 13e siècle. Au début du 18e siècle, il était d’usage pour les parisiens de franchir les barrières de la ville pour aller consommer du vin sur ses coteaux. Les maisons d’agriculteurs et de vignerons se transformèrent au 19e siècle en “Guinguettes”, nom donné d’après le Guinguet, vin jeune, à bon marché et pétillant produit sur ces terres !

Quelques noms de rue nous rappellent ce passé, comme la rue des Panoyaux – les raisins cultivés n’avaient pas de pépins – ou la rue du Pressoir.

La vigne de Bercy

Depuis 1662 existait, sur le quai Saint-Bernard, en bordure de Seine, une Halle aux Vins à Bercy.

Pour répondre à une consommation de plus en plus importante de Paris et sa région, de nouveaux entrepôts furent construits entre 1811 et 1878 sur les deux côtés de la Seine. Avec des vins et spiritueux sur près de 43 hectares, Bercy fut pendant longtemps le plus grand marché vinicole au monde.

ancienne halle aux vins

paris

cour saint emilion

Si les anciens entrepôts du quai Saint-Bernard ont été aujourd’hui remplacés par le Campus de Jussieu et l’Institut du monde Arabe, l’autre côté de la Seine a conservé des traces de ce passé.

Quelques pavillons et une vigne sont visibles dans le Parc de Bercy, tandis que le centre commercial Bercy Village s’est construit sur d’anciens chais préservés  Vous pourrez également y observer les rails des anciens chemins de fer qui venaient charger et décharger les tonneaux.

Jardin du 12e arrondissement de Paris

À voir depuis la sortie du métro Cour Saint-Émilion, évidemment…

En banlieue parisienne

La région entière produisait du vin, et ceux de Chaillot, Argenteuil ou Suresnes étaient particulièrement reconnus, considérés d’égale qualité que les prestigieux vins de Beaune et de l’Auxerrois (Bourgogne). De moins bonne qualité, mais consommés quotidiennement par le peuple parisien, étaient les vins de Clamart, Issy, Meudon, Bagneux et Issy, tandis que ceux de Vitry, Ivry et Montreuil était servis dans les mauvaises tavernes.

 

Infos Utiles

Vigne de Montmartre
Rue des Saules, 75018 Paris

Vigne de Belleville
Parc de Belleville
Entrée rue Piat 75020 Paris

Vigne Bercy
Parc de Bercy
128 Quai de Bercy 75012 Paris

Rejoignez-nous sur Facebook

Et Instagram